LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Le Moulin de Lozanne renaît en 100% Bio

08/04/2019
Marianne Roumégoux
667 vues

Le Groupe Soufflet investit dans le Bio et lui dédie même un moulin. Il s’agit du site de Lozanne (69). Cette unité, victime de l’effondrement de l’activité d’exportation des farines françaises sur pays tiers à partir des années 1990, avait fermé ses portes en 2016. Jean-Michel Soufflet, président du directoire du groupe familial, s'est réjoui, lors de l’inauguration officielle le 4 avril, de voir ce moulin « renaître de ses cendres ». Et, qui plus est, « dans une logique de développement de filière », a-t-il insisté. Malgré un marché du blé Bio déficitaire au niveau national, le groupe s’engage sur un approvisionnement 100% d’origine française. Cela suppose de solliciter « tous les bassins, pour s’affranchir des aléas de production », complète Didier Carpentier, acheteur pour les Moulins Soufflet.

Moutures sur cylindres et meules de pierre

Doté d'une capacité de stockage de 3.500 t, le moulin de Lozanne, qui tourne de nouveau depuis début février, permettra de produire 25.000 t de farine/an « d’ici cinq ans », anticipe Erik Roos, directeur général de Moulins Soufflet. Refait à neuf, l'outil dispose d’une ligne de mouture sur cylindres d’une capacité de 100t/j, ainsi que de deux paires de meules de pierre, d’un débit de 500kg/h. L'étape de nettoyage est renforcée par des trieurs optiques. En tout, la reconfiguration du site en bio représente un investissement de 2,25M€.

L'unité est en mesure de produire des farines de T65 en mouture progressive et T80, T110 et T150 sur meules. Elles sont destinées aux clients artisans-boulangers ainsi qu’industriels pour satisfaire un marché toujours en croissance. La demande en farine biologique progresse en effet de 9% par an depuis dix ans (source ANMF-avril 18).

 

Structuration d'une filière

Le Bio n'est pas nouveau pour le groupe Soufflet. Sa malterie de Pithiviers en a fait une de ses spécialités. Il poursuit avec cette ouverture sa logique de structuration de la filière. Soufflet Agriculture collecte en effet du blé Bio depuis 2015. Et, il y a deux ans, la malterie d’Arcis-sur-Aube (10) a été convertie en un silo dédié à la collecte de matières premières issues de l’agriculture biologique (9.600t). En 2018, s’est ajouté un second site de collecte, de 3.000t, basé à Sacy (89). « Aujourd’hui, nous travaillons avec 200 agriculteurs bio environ, détaille Clément Masson, responsable collecte Bio. Nous avons engagé des contrats pluriannuels sur cinq ans, intégrant la phase de conversion.  » L’objectif est d’atteindre les 20.000t de céréales bio pour 2020.

 

 

Commentaires:

Ajouter un commentaire

1 commentaire

Par Anonymous - April 22, 2019 09:30
Bravo
Belle reconversion pour ce magnifique moulin qui avait fermé ses portes
La meunerie doit se trouver des filières spécialisés pour continuer à exister
Score: 1