LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Un marché de la farine bousculé

06/04/2020
M.R.
1277 vues

La hausse de fréquentation des boulangeries observée au début du confinement s’est vite essoufflée. Dès la deuxième semaine de confinement, la baisse d’activité s’est faite sentir. Les consommateurs achètent plus de baguettes en une seule fois pour les surgeler, voire préférent se tourner vers des produits de longue conservation trouvés en GMS (pains de mie, biscottes,…) et certains se mettent même à confectionner leur propre pain maison. Avec des baisses d’activités moyenne entre 40 et 60% (La Dépêche-Le Petit Meunier, 03/04), certains boulangers ont dû se résoudre à baisser le rideau, selon la CNBPF (Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française). Les ventes de farines aux artisans ont de fait reculé de 30% précise Lionel Deloingce, président du Moulin Paul Dupuis (Le Figaro, 03/04). Les boulangeries citadines s’avèrent plus affectées que les rurales. 

Ruée sur les sachets de farine 

Confinés, les Français sont conduits à cuisiner davantage. Il préparent des crêpes, des gâteaux, du pain,... et font des réserves. Résultat, les sachets de farine ménagère deviennent une denrée difficile à se procurer auprès des réseaux de distribution habituels. Les ventes explosent. En valeur, elles « ont bondi de 179% la semaine du 9 mars, de 253% du 16 au 22 mars et de 173 % » la semaine du 23 au 30, d’après l’institut IRI (Le Parisien, 3/04). Les fournisseurs français de farine en sachet vendue en grande distribution (GMP, Axéréal, Soufflet et Advens), doivent augmenter plages de travail et réduire la largeur de leurs gammes. Axiane indique ainsi avoir poussé sa production de 30 à 50%, comme le confie Jean-François Loiseau au Figaro (03/04). Le moulin Advens à Strasbourg indique pour sa part avoir produit cinq fois plus de paquets de farine en cinq jours qu’en un mois (France Info, 09/04)!  De fait, des moulins habituellement non référencés auprès des GMS, les approvisionnent aussi désormais. Les distributeurs ont aussi élargi leur approvisionnement international pour compléter les rayonnages. Certains meuniers du territoire proposent aux artisans boulangers de vendre des sacs de farine de 1 kg. De quoi compenser quelque peu la chute du chiffre d’affaires des boulangeries qui ont dût tirer un trait sur leur activité snacking. Mais tous les moulins ne disposent pas de ligne d’ensachage en un kilo. Certains ont dès lors développé une offre en 5kg.

Commentaires:

Ajouter un commentaire

1 commentaire

Par Anonymous - April 15, 2020 08:05
Effectivement, ce phénomène et due aux.
- stockage de la farine a la maison.
- pour éviter la contact chez les boulangers trop de monde .
- le temp vide a la maison (confinement) la femme doit le remplir, par des recettes dont principale élément c'est la farine ou semoule.
Score: 0