LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Vote de l'abandon de la taxe farine

18/11/2016
M.R.
1601 vues

La suppression de la taxe farine a été votée dans la nuit du 17 au 18 novembre. De 15,24 euros par tonne de farine commercialisée sur le territoire, elle était jugée par la meunerie française injuste et source de distorsions de concurrence par rapport à des produits importés, sur lesquels elle n’était pas systématiquement prélevée, faute de déclaration. La profession se retrouvait plus taxée que les autres industries agroalimentaires pour un impôt qui participait au financement de la CCMSA (mutuelle agricole). Avec ce vote, le gouvernement a donc suivi les recommandations présentées en juin par la mission d’information de la commission des Finances de l’Assemblée nationale sur la taxation des produits agroalimentaires.
"Tous les groupes ont été sensibles à nos inquiètudes”, confie Lionel Deloingce, président de l'ANMF. “Cette première victoire, montrant qu'enfin nous sommes entendus, est une belle perspective dont l'aboutissement permettra à la meunerie française de retrouver rentabilité et compétitivité pour s'inscrire dans l'avenir et répondre aux attentes des consommateurs". Le gouvernement a en effet “évoqué une possible seconde délibération s'il n'a pas de gage”, explique le représentant de la meunerie française. Mais “nous sommes soutenus par le groupe socialiste à l'Assemblée qui a indiqué qu'il était opposé à toute hausse d'une taxe alimentaire”, rassure-t-il.

 

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire