LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Les protéines végétales ont le vent en poupe

26/10/2016
M.R.
820 vues

Les matières protéiques végétales (MPV), issues de légumineuses mais aussi du blé, ont le vent en poupe. Et ce, à l’échelle planétaire. Le marché pourrait représenter 9,8 Md€ d’ici 2018 (+41% par rapport à 2013)Souci des consommateurs des approrts nutritionels, engouement pour le végétarisme et le fléxitarisme, prix inférieur aux protéines animales expliqueraient cette tendance. En 2015, les Français consommerait d’ores et déjà, en moyenne, 15% moins de viande qu’en 2003, indique le ministère de l’Agriculture. Et 39 % entendraient encore modérer ce ratio. 

La demande internationale en protéines végétale devrait croître de 7% par an d’ici 2030. Une opportunité que les industriels et l’Etat entendent bien saisir. Illustration de ce mouvement: c’est une offre de steaks et boulettes à base de pois chiches ou encore de lentilles vertes qui a remporté le Golden Award du concours Sial Innovation de 2016. Des produits qui peuvent bénéficier des allégations “Sources de protéines” et “riche en fibres”. 

 

La BVP, un client naturel

Les MPV se caractérisent par une teneur en protéines supérieure à 45%, et pouvant atteindre 90% dans le cas du gluten. Elles apportent des acides aminés essentiels et s’avèrent pauvres en lipides. Leur première destination? Les produits de boulangerie-viennoiseries-pâtisserie, qui constituaient 38% des débouchés des MPV en 2015. Elles sont employées pour leurs propriétés texturantes notamment. Lupin, féveroles et blé restent les principales sources de MPV utilisées en BVP, suivi par le soja. Elles constituent de bonnes candidates dans le cadre d’une formulation dans une logique de clean Label. Les MPV sont aussi incorporées pour améliorer la conservation des produits, en limitant le rassissement et jouant sur le caractère moëlleux. Ces MPV se retrouvent aussi dans les produits carnés (29%) et les produits traiteurs (17%), qui enregistrent en forte progression, précise une étude du GEPV (Groupe d’étude et de promotion des protéines végétales). Les protéines issues d’algues comptent également parmi les MPV. 

 

Les matières riches en protéines végétales ont la cote auprès des Français

Selon une enquête commanditée par le GEPV, réalisée en 2016, 94% des Français
estiment que les protéines végétales sont bonnes pour la santé. Et 83% les
considèrent bonnes pour l’environnement. 

Commentaires:

Ajouter un commentaire

2 commentaires

Par Anonymous - February 8, 2017 13:08
At last some raoitnality in our little debate. http://gojguk.com [url=http://mhoxqxnfn.com]mhoxqxnfn[/url] [link=http://weqwsrxl.com]weqwsrxl[/link]
Score: 0
Par Anonymous - February 8, 2017 05:47
Just do me a favor and keep writing such <a href="http://pjzpvszbpjj.com">trncehant</a> analyses, OK?
Score: 0