LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Les nouvelles enzymes en panification : rôles et mécanismes d’action

01/07/2004
Loïc LOUARME
510 vues
Pour remplacer certains additifs ou améliorer les caractéristiques technologiques et / ou organoleptiques des produits panifiés, les enzymes sont de bons candidats. La glucose oxydase, considérée comme un remplaçant de l’acide ascorbique, améliore la machinabilité des pâtes en oxydant les macromolécules constitutives de la farine, entraînant ainsi un plus grand degré de polymérisation. La lipase libère, en continu en sein de la pâte, à partir de triacylglycérols et de diacylglycérols, des molécules à caractère émulsifiant : les monoacylglycérols. Elle entraîne aussi indirectement des oxydations de molécules réductrices (thiols, caroténoïdes, etc.). Quant à la transglutaminase, elle semble être intéressante essentiellement pour la viennoiserie, en augmentant le volume des produits.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 138, page(s) 05-10, référence 138/05.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire