LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Comment les céréales participent à l'équilibre alimentaire : l'exemple du blé

01/07/2008
Fabien SKIBA, Florence LEPRINCE
296 vues
L’observation de l’alimentation en France montre un excès de lipides, surtout des lipides saturés, un manque de glucides lents, de fibres et de protéines végétales, ainsi que certaines carences en substances minérales (Mg, Fe, Zn) et vitaminiques (B9, D, E). Ces excès ou carences, qui ont contribué à la progression de maladies dites de civilisation, telles que les maladies cardio-vasculaires ou certains cancers, l’obésité et le diabète gras, ont amené les nutritionnistes à redéfinir les bases de la nutrition préventive. Les aliments d’origine végétale se présentent comme les acteurs de cette prévention nutritionnelle. Parmi eux, les céréales tiennent une place prépondérante, devant fournir 40 à 45 % des besoins énergétiques chez l’homme. Elles sont d’ailleurs à la base de la pyramide alimentaire, ou du bateau alimentaire, selon le modèle auquel on se réfère. À partir des Apports Nutritionnels Conseillés connus pour chaque macro- et micronutriment, la couverture apportée par le blé et ses dérivés (pain, germe) est calculée sur la base des valeurs de composition pour 100 g de produit (analyse nutritionnelle comparée). La part des besoins vitaminiques et minéraux couverts par le pain blanc et le pain complet sont également présentés.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 158, page(s) 16, référence 158/16.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire