LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Tout savoir des origines de sa baguette... en un scan!

28/02/2019
Marianne Roumégoux
846 vues

Intercéréales travaille au développement d’une appli qui permettra au consommateur de tout savoir de l’histoire de son produit céréalier par un simple scan avec son téléphone. « Connaitre l’origine des matières premières, comprendre comment elles ont été produites et transformées figurent parmi les attentes des consommateurs », a rappelé Lionel Deloignce, vice-président de l’interprofession et président de l’ANMF, lors d’une conférence de presse le 25 février au Sia. C’est le cas de 76% des Français, appuie Cécile Adda, responsable durabilité pour Intercéréales (selon Viavoice/Passion Céréales 2016). Et traçabilité et transparence constituent à leurs yeux un moyen de rétablir la confiance.

L’idée est alors de retranscrire, pour un produit donné, tout le déroulement de la filière. Une occasion aussi de présenter l’expertise de chaque métier, de mettre en avant les hommes qui ont concouru à la fabrication du produit et de faire prendre conscience de l’enjeu en matière de tissu éco-territorial, poursuit Lionel Deloingce. 

Les Français veulent savoir pour choisir

« Le consommateur citoyen, devenu expert et connecté, est désormais en attente d’informations pour pouvoir s’engager » par ses choix, résume Cécile Adda. C’est ce que cherche à lui proposer l’interprofession céréalière qui a choisi de développer une solution « de manière groupée pour plus de cohérence. » 

4 pilotes testés dès cet été

4 pilotes, mobilisant 13 acteurs, sont en cours de création. Ils devraient être testés dès cet été. « Nous développons le système de façon à appréhender le plus de combinaisons différentes », explique Cécile Adda. Les filières étudiées valorisent des blés CRC. Elles concernent des biscuits à marque nationale, la boulangerie artisanale, une boulangerie industrielle et des fournils de GMS. « Toutes ont des problématiques et des attentes différentes », poursuit Marc Bonnet, directeur général du GIE CRC. « Nous travaillons en parallèle d’autres filières pilote, pour la production brassicole mais aussi les maïs-nutrition animale – élevage », avec des propositions espérées d’ici la fin 2019, complète Cécile Adda.

Une fiche détaillée par acteur

Le consommateur n’aura qu’à scanner l’emballage, pour les produits concernés, pour faire apparaître les informations sur l’historique du produit. Cela n’est évidemment pas possible pour une baguette. Pendant cette phase de test, qui permettra d’appréhender les réactions des clients, différentes solutions d’affichage pourront être testées.

Les données seront restituées sous forme d’une carte indiquant la localisation des différents opérateurs qui ont permis la confection de l’aliment, avec la fiche détaillée qu’ils auront complétée. Photo, témoignage, éléments d’histoire, vidéo, certifications… pourront y figurer.

Une des difficultés réside dans le fait que les filières céréalières font intervenir des métiers d’assemblage : au niveau de l’OS, qui mélange des lots issus de plusieurs parcelles, puis du premier transformateur, souligne Lionel Deloingce expliquant de fait : « On remontera jusqu’au silo de collecte de la zone productrice. »

Une fois l’expertise acquise, viendra la phase de déploiement. L’interprofession parie sur le fait que la préférence du consommateur ira au produit qui lui permet d’en savoir plus sur ses origines. De quoi rallier le plus grand nombre à la démarche.

L’appli n’a pas encore de nom… Des idées ?

------------------------------------

Une technologie simple et réactive

Intercéréales a confié ce projet d’hypertraçabilité à Agro Edi Europe, structure créée en 1992 pour aider au partage de l’information numérique. Le prestataire a opté pour un système mutualisé qui permet de gérer les informations sur les numéros de lots et origines des produits en temps réel. Il s’interfacera avec les dispositifs d’information des acteurs. Tout sera stocké dans une base de données, dont la gouvernance sera assurée par l’interprofession.

Commentaires:

Ajouter un commentaire

1 commentaire

Par Anonymous - February 28, 2019 19:24
Mes racines?
Score: 3