LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Stabiliser les grains à l’air réfrigéré, une solution ré-explorée

18/01/2018
AEMIC
1139 vues

Le refroidissement par ventilation est la solution privilégiée pour stabiliser la qualité des matières premières dans les silos et limiter la prolifération d’insectes. Souhaitant « repenser le travail du grain », AXEREAL, entend « ne plus recourir aux insecticides et réduire les consommations d'énergie », confie Didier Habert directeur des flux de la coopérative. Le refroidissement à l’air réfrigéré constitue une solution alternative, mais celle-ci est réputée onéreuse. AXEREAL, premier collecteur en France, TechniGrain, entreprise de conseil technique en conservation du grain, et FrigorTec, constructeur de groupes frigorifiques, ont travaillé en partenariat pour acquérir des données chiffrées et être à même de trancher objectivement sur ce point. Ils ont dès lors mené une étude comparative entre les deux méthodes à l’air froid et à l’air réfrigéré.

Une consommation comparable

Mené le plus tôt possible après la moisson, le refroidissement à l’air ambiant est réalisé durant la nuit, où les températures sont plus fraiches. Et ce jusqu’à atteindre un premier palier de refroidissement autour de 22°C. Mais « avec le réchauffement climatique, la fenêtre disponible pour refroidir à l’air ambiant s’avère de plus en plus serrée » fait remarquer Maud Mathie, la consultante de TechniGrain. La technologie à l’air froid, qui repose sur l’utilisation d’un groupe frigorifique mobile s’avère, elle, indépendante des conditions météo.

L’étude, réalisée au cours de la moisson 2017, a montré que, pour atteindre le premier palier au bout de 10 jours, la consommation énergétique est comparable entre ventilation à l’air ambiant et à l’air réfrigéré. « Pouvoir tourner jour et nuit permet notamment de lisser la consommation », explique Maud Mathie. De plus, le grain est beaucoup plus refroidi dès la moisson avec de l’air froid. Un 2nd palier pourrait même être visé dès la fin août, pour une stabilisation à 12/13°C. Une solution à reconsidérer…

 

Retrouvez plus de détails sur cette étude dans la revue Industries des céréales.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires:

Ajouter un commentaire

1 commentaire

Par Anonymous - January 24, 2018 12:50
yes. échangeur cryogenic est aussi efficace.
Score: 0