LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES FILIÈRES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Spectralys Innovation encouragée pour son projet d’optimisation du travail d’allotement

21/12/2016
M. R.
1107 vues

Spectralys Innovation a remporté une aide d’1,9 M€ pour le développement de CERES, son projet d’analyse centralisée des céréales pour optimiser le travail d’allotement des silos de stockage. Celui-ci a été retenu dans le cadre de l’appel à “Projets Structurants des filières Agricoles et Agroalimentaires” (PS2A) du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), opéré par Bpifrance. Lancé en septembre, le projet CERES vise à mettre au point « une plateforme analytique complète et centralisée qui mesure l’ensemble des critères de conformité et de qualité technologique des grains de céréales sur un seul appareil (protéines, humidité, poids spécifique, indice de chute de Hagberg et taux de mycotoxines)», précise un communiqué. Ces données alimenteront un logiciel d’allotement. Le programme de R&D, d’un montant total de 3,5M€, devrait durer 31 mois.

Un projet accompagné par plusieurs coopératives

Le projet est mené dans une logique d’innovation collaborative, associant des acteurs des filières céréalières, Axéréal, Vivescia, Agora et Uneal notamment, et des spécialistes de l’intelligence artificielle (CRA-W et ISIR, UPMC). Spectralys Innovation travaille sur des solutions analytiques optiques de rupture, non-destructives et en temps réel basées sur l’utilisation des signaux de fluorescence naturelle émis par les produits biologiques et alimentaires.

Avis aux amateurs

Cette récompense a valu à Spectralys la visite, le 16 décembre, du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, et de Louis Schweitzer, commissaire général à l’Investissement, sur son site basé dans le Biocitech de Romainville (93). La jeune entreprise « a pour ambition de permettre à l’ensemble de la filière agricole d’effectuer des gains qualitatifs et économiques importants, explique sa présidente, Inès Birlouez, qui était intervenue dans le cadre d’un atelier aux JTIC 2015 (cf. photo). Les plus grandes coopératives agricoles françaises nous accompagnent déjà dans ce projet ambitieux et nous recherchons encore des partenaires pour relever ces défis majeurs », précise-t-elle en guise d’invitation à manifestation d’intérêt.

Un exemple porteur du nouvel élan de l’innovation collaborative, thème développé dans le n° 200 d’Industries des céréales.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire