LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Se projeter vers l’avenir avec les JTIC

07/10/2019
AEMIC
436 vues

« La 70e édition des JTIC, rendez-vous professionnels des filières céréalières, se veut tournée vers l’avenir, avec notamment une conférence dédiée à l’intelligence artificielle et ses apports potentiels aux industries de notre secteur », souligne Xavier Bourbon, président de l’association organisatrice, l’AEMIC. « De grands opérateurs de la filière se penchent sur ce thème et présenteront les retours d’expérience de leurs projets le 16 octobre à Lille », première des deux journées de l’événement. Les JTIC proposeront, dans une même logique, une analyse des challenges que devront relever les acteurs du monde de la boulangerie, artisans comme industriels. Les attentes des consommateurs sont en perpétuelle évolution. Quels seront les codes demain ?

Des retours concrets sur les apports de lIA aux industries céréalières

L’agriculture s’adapte elle aussi aux nouvelles attentes des Français. Les mélanges de variétés et même d'espèces dans les champs se démocratisent face à l’essor de la demande en protéines végétales et dans un logique d’agroécologie. La tendance à une moindre protection des cultures rend les récoltes potentiellement plus hétérogènes. Pour accéder aux marchés, faut-il chercher à gommer cette variabilité ou au contraire l’exploiter davantage ? Quelles conséquences ces orientations ont-elles pour la filières? C’est à cette problématique que chercheront à répondre les intervenants de la conférence organisée par l’Inra.
Côté fondamentaux, Arvalis et l’IFBM reviendront, respectivement, sur les profils des récoltes de blé et orge 2019 et leur impact sur les process de transformation. Une étude technique sur l’amélioration de la valeur meunière des blés, par l’ajustement du nettoyage des lots, sera par ailleurs présentée. Elle s’attachera aussi à l’intérêt économique de ce travail des grains.

 

L’emploi au coeur du salon 

« Le recrutement est une des préoccupations majeures des professionnels de la filière céréalière, rappelle Xavier Bourbon. Les postes manquent d’attractivité et le marché de l’emploi s’avère particulièrement tendu. » Une des raisons d’être de l’AEMIC est d’aider à la rencontre entre-prises/candidats. D’où l’organisation durant les JTIC d’un Forum emploi et d’un Job dating (17 octobre). « Pour aller plus loin, nous avons cette année engagé un partenariat avec le Pôle Emploi des Hauts-de-France qui se montre innovant dans la recherche de solutions pour fluidifier le marché de l’emploi. » Dans ce cadre, un e-salon dédié à la filière céréalière est proposé en amont des JTIC. Le 16 octobre, des ateliers seront proposés par le Pôle emploi. « Ludiques et interactifs, ils entendent aider les recruteurs à détecter les qualités de savoir-être ainsi que les compétences des candidats en ne s’arrêtant pas au seul diplôme. » Chacun pourra aussi découvrir un exemple de module de formation en réalité virtuelle développé pour l’agroalimentaire par Agrosphère.
La soirée de gala permettra de « célébrer les 70 ans de notre événement, se réjouit Xavier Bourbon. Elle reste une occasion de prolonger les opportunités d'échanges entre professionnels en toute convivialité. »

Plus d’infos sur : www.jtic.eu

Les JTIC s’organisent autour d’un salon de fournisseurs de matériel, instruments, ingrédients… et prestataires de servives de la filière céréalière. Ellent s’adressent à l’ensemble des professionnels des filières céréalières, depuis les semences et le stockage, jusqu’à la seconde transformation.

 

 

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire