LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Quelques tendances de produits venues des USA

Mis à jour le 01/05/2014
30/04/2014
DR
656 vues

Le “Back to the basics”

En plein essor aux Etats Unis, cette tendance exploite l’idée d’un retour aux sources. La liste des ingrédients est ici limitée à l’extrême, notamment les additifs. Des produits industriels où la stévia est notamment préféré aux édulcorants chimiques, et/ou sans huile de palme. Un concept qui séduit car le consommateur se sent rassuré.

La Street Food

Egalement appelée « cuisine nomade », la street food allie rapidité, qualité et gourmandise. Avec elle, les sandwichs deviennent équilibrés et bien souvent, luxueux. Les food trucks, ces camions transformés en cuisine mobile, et que l’on croise désormais dans de nombreuses capitales, sont d’ailleurs nés de ce concept.
La mode de la street food pousse de grands chefs à se lancer dans des paris audacieux. Par exemple, le restaurant Dali de l’hôtel Meurice, à Paris, propose un burger gastronomique à près de 40€. Coupé en deux, et avec son cornet de frites au couteau, il a été élu meilleur burger au Monde par le New York Times

Le Low Fat

Il s’agit d’une mode américaine qui privilégie les aliments pauvres en sucre et en graisses. Les nouveaux produits « light » en somme ! Les aliments étiquetés « low fat » se vendent déjà comme des petits pains outre-Atlantique, portés par des people tels que Mariah Carey. En 2004, ce marché représentait déjà 30 milliards de dollars dans le Monde… Un chiffre qui ne cesse de progresser.

Les produits enrichis en fibres

Aux Etats-Unis, le « régime fibres » fait fureur, notamment avec des ambassadrices telles que Beyoncé. Cela a poussé les industriels à développer des produits enrichis, aux USA, comme en France. Mais, comme l’explique Tania Rougier, leur succès reste confidentiel « Contrairement au sans-gluten, le riche-en-fibres n’est pas vendeur. Le produit est perçu comme naturel, complet mais le bénéfice santé est moins évident pour le consommateur ».
Pourtant, le déficit en fibres de notre alimentation est bien réel. Aux industriels, donc de trouver des idées porteuses pour développer leurs ventes et séduire davantage…

A lire aussi : Zoom sur l’influence des modes américaines sur notre alimentation

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire