LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Passion, découverte, partage... pour Hubert Chiron, l’univers du pain est multidimensionnel.

Mis à jour le 02/09/2014
01/09/2014
DR
807 vues

Au sein de l’AIPF (Association Internationale du Pain Français), dont il est à la tête depuis 2008, c’est à la fois la qualité et les spécificités du pain français qu’il veille à promouvoir. La suite naturelle de l’oeuvre de Calvel.

De la boulangerie à la recherche, un parcours atypique
Né d’une famille où l’on est boulanger depuis 4 générations, Hubert Chiron pense, un temps, devenir avocat et suit des études de droit. Mais, très vite, la passion du pain le rattrape. Durant plusieurs années, il exerce dans la boulangerie familiale, au sud de Nantes. Puis, en 1977, il opère un virage à 180°dans sa carrière, en intégrant l’INRA de Nantes. Là, il participe notamment à la création d’un fournil expérimental (toujours opérationnel, aujourd’hui). Bien qu’immergé dans l’univers de la recherche depuis 40 ans, Hubert garde toutefois un ancrage fort dans la profession. Il le prouve notamment en étant l’un des fondateurs de l’Amicale Calvel, en 1986. Tout récemment rebaptisée AIPF, l’association a pour mission de favoriser le rayonnement du pain français, à travers le Monde.

Sur les traces de Raymond Calvel
En tant qu’ambassadeurs du bon pain, les membres de l’AIPF suivent les traces de Calvel. Car c’est très vite que le professeur comprend l’importance des voyages pour le valoriser. Durant sa carrière, Calvel s’envole d’abord, pour l’Angleterre, les USA puis le Japon, où il se rend près de 30 fois. Consécration, dans les années 70, nait l’Association des Amis du Pain, au pays du Soleil Levant. Là-bas, il devient une véritable star de la boulangerie. Dans le même temps, il tisse des liens très forts au Brésil, en Argentine et en Corée. Très admiratif du travail du professeur Calvel, Hubert Chiron lui a consacré un livre « Une vie, du pain et des miettes » . Il y salue l’oeuvre impressionnante de cette figure emblématique de la boulangerie.

Rassembler toute une filière autour de la qualité du pain
Véritable carrefour de rencontres internationales, l’AIPF fédère 250 professionnels de la filière : des meuniers, boulangers, équipementiers, ou encore, formateurs. Comme l’explique Hubert, différents outils de perfectionnement y ont été spécialement développés, parmi lesquels, des tables rondes, visites d’entreprises, stages à l’étranger et une journée technique axée sur la panification. Les participants viennent parfois de très loin pour y prendre part, notamment de Tokyo, du Québec, ou de San Francisco.

Les JTIC, un rendez-vous à part entière pour les adhérents AIPF
L’AIPF tient également, chaque année, à être présente aux JTIC, elles aussi tournées vers les rencontres et les échanges : « Nous y retrouvons de nombreux adhérents et côtoyons tous les acteurs de la filière, dans un véritable climat de complicité. L’occasion de donner envie à de nouveaux adhérents de promouvoir les valeurs du pain français » .

Pour Hubert, la boulangerie de demain devra, sans doute, tout en proposant des produits d’entrée de gamme : « réinventer des produits de terroirs, et valoriser davantage divers types d’allégations nutritionnelles ». Elle devrait aussi développer : « toujours plus de produits de petite restauration s’appuyant notamment sur divers pains internationaux ». L’émulation autour du bon pain devrait donc se poursuivre, pour le plus grand plaisir des gourmands en France et dans le monde entier !

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire