LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Naissance de l’association des brasseurs indépendants

13/04/2016
M. R.
895 vues

Réunis le 8 avril à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle) au Salon du brasseur, quelque 200 artisans de ce secteur ont voté la création de leur propre fédération nationale. Ces votes sont venus « compléter une adoption déjà amorcée par environ 400 brasseurs qui s’étaient exprimés via un sondage en ligne », précise un communiqué. « C’est un mouvement puissant et à grande échelle qui est en marche! », assure la nouvelle structure.  Défendre leurs propres intérêts auprès des pouvoirs publics, coordonner des actions régionales ou encore travailler sur le statut propre au brasseur artisan font partie des objectifs du tout nouveau syndicat. Celui-ci oeuvrera également au développement d’un label de promotion de l’image de la bière artisanale, mais aussi à une « transparence vis-à-vis des consommateurs »

800 brasseurs en France en 2016

Le secteur brassicole est toujours en plein boom: il compterait 800 unités en 2016, contre 700 en 2015. A côté des gros sites industriels, le panorama brassicole français se compose de profils très divers : les pico-brasseries (<300 hl/an), les micro-brasseries (300-1000 hl/an) et les brasseries artisanales (1.000-10.000 hl/an). Or les brasseurs dits indépendants, « ne se reconnaissent majoritairement pas dans l’actuelle association Brasseurs de France indique le communiqué. Le représentant des petits brasseurs auprès de cette dernière association, Jean-François Drouin, PDG des Brasseries de Lorraine, avait d’ailleurs démissionné de ses fonctions le 18 février dernier, selon Vosges Matin.

 

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire