LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES FILIÈRES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Les marchés céréaliers s'annoncent durablement lourds

Mis à jour le 07/12/2015
07/12/2015
d'après F. Guion
842 vues

Avec une production française de blé tendre record en 2015, à 41 Mt, face à une production mondiale, elle aussi au plus haut, de 725 Mt, le marché s’annonce concurrentiel pour la campagne en cours, a insisté, Olivia Le Lamer, responsable de l’unité grandes cultures chez FranceAgriMer, le 5 novembre, lors de la conférence proposée par ARVALIS-Insitut du Végétal aux 66es JTIC. Et ce y compris sur des destinations phares pour les blés français, comme  l’Algérie ou le Maroc, où d’autres origines européennes séduisent. Le recul marqué des prix du baril laisse par ailleurs craindre une moindre demande des pays producteurs de pétrole importateurs de céréales. Dans ce contexte, les stocks finaux internationaux, déjà élevés en 2014/2015, devraient s’alourdir. De quoi maintenir le marché du blé, mais également de l’ensemble des céréales, sous pression. La baisse du tarif du pétrole s’est toutefois également accompagnée d’une décote du fret maritime, qui ouvre des perspectives sur des destinations lointaines, notamment asiatiques.

Le taux protéiques des blés toujours probématique à l’export

Si la qualité boulangère est au rendez-vous en France cette année, la teneur en protéines, de 11% en moyenne, reste pénalisante, a confirmé François Gâtel, directeur de France export céréales. « Des rendements moyens exceptionnellement élevés, estimés à 79 qx/ha, ont certainement participé à la baisse du taux par un effet de dilution », a complété Adeline Streiff, chef de projet chez Arvalis- Institut du végétal.  Benoît Méléard, responsable du pôle Qualités technologique et sanitaire de l’institut, a pour sa part détaillé les solutions agronomiques à même de faire remonter le critère protéines, comme le choix variétal et surtout de dates d’apports azotés.

A lire aussi: “Les céréales, entre alimentation et chimie verte”

Plus d’infos à retrouver dans l’édition 195 de la revue Industries des céréales.

 

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire