LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES FILIÈRES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Les Français attentifs à la répartition du prix dans la filière

31/05/2016
M. R.
936 vues

Plus de la moitié des Français estiment “consommer autrement” en optant pour des produits écol-labellisés, certifiés éthiques, moins polluants ou encore produits localement (49%). A 51%, c’est 4 points de plus que lors de l’édition 2014 de l’étude Ethicity Green-Flex, dont la version 2016 vient d’être diffusée. Pour 76% de la population acheter “responsable est un moyen de s’impliquer”.

32% des Français veulent connaitre la répartition du prix entre les différents intervenants de la chaine de production

L’enquête confirme l’aspiration des Français à la transparence. Si la composition reste l’information prioritaire devant selon eux figurer sur l’étiquette, en tête à 61%, on note une progression de la précision de l’origine des matières premières (55%/+2points) et surtout une percée du lieu de fabrication, qui a bondi de 6 points par rapport aux chiffres de 2014 (53%). 

Pour 32% des interrogés, il serait aussi important de préciser la répartition de la valeur entre les différents maillons de la filière de production, donnée qui gagne, elle aussi, 6 points en deux ans (32%). Et pour 29% (+3pts), il serait même précieux de faire figurer l’impact sur l’emploi.

Privilégier le local

Les attentes sociales s’illustrent en effet de mainière plus vive. Dans la même veine, 85% des Français indiquent privilégier les entreprises ayant su préserver une implantation locale (à savoir au niveau de la commune ou du département pour 40% d’entre eux). Et 65% attendent des distributeurs qu’ils s’approvisionnent auprès des producteurs situés à proximité.

Les français associent respect de l’environnement à alimentation saine 

“Rester en bonne santé”. Tel serait le premier critère guidant lacte d’achat des consommateurs de l’Hexagone. L’argument est cité par 89% (+2pts) des sondés. Cette composante devance même le geste pour la planète (27%/-1pt) dans les critères de choix de produits respectueux de l’environnement, révèle l’enquête réalisée en partenariat avec l’Ademe. Le goût des aliments est relégué loin derrière avec tout juste 18%. Par ailleurs, toujours dans une logique de quête de bonne santé, 38% des Français auraient décidé de consommer moins de viande, ce qui marque une progression de 5 points par rapport 2014, et 60% des produits dits “plus naturels”.

 

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire