LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES FILIÈRES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

"Le conseil de l'AEMIC a souhaité dynamiser les JTIC"

23/10/2017
Lucile Legaignoux
1631 vues

Quelles sont les nouveautés des JTIC 2017 ?

Marie-Hanna Régo-Lopes : Nous avons créé un nouveau rendez-vous, les JTIC Lab. Ceux-ci s’articulent en deux parties : des sessions solutions techniques laissent la parole aux professionnels qui disposent de 15 minutes pour présenter leurs expertises devant un auditoire. En écho, l’espace solutions et innovations met en avant les travaux techniques et scientifiques engagés pour les filières céréalières. Il s’agit d’une exposition interactive, les présentations détaillées étant notamment accessibles en vidéo. Cette initiative, comme l’ensemble des évolutions entreprises en 2017 traduisent les conclusions d’une enquête d’opinion menée en 2016 auprès de plusieurs exposants.

Nous avons aussi sélectionné 4 startups qui peuvent apporter des réponses aux problématiques de la filière et sont réunies sur un stand communs.

“Un format repensé pour plus de souplesse” 

Marianne Roumégoux : Autre évolution majeure, le nombre de conférences passe de 4 à 6, pour élargir les thèmes traités. Une modification, qui a imposé de prévoir deux salles distinctes sur l’événement, et a été menée avec le soutien des membres du conseil de l’AEMIC. Nous avons aussi varié les formats des conférences, avec des timings resserrés pour les sujets plus ciblés. Et ce en impliquant l’ensemble de la filière, depuis l’amont agricole, avec par exemple les thèmes liés à l’agroécologie et ses potentielles conséquences sur la qualité des céréales ou encore la lutte contre les insectes au stockage, qui concerne chaque maillon. Ces ajustements rendront également les visiteurs plus disponibles pour les exposants. 

“Une trentaine de nouveaux exposants” 

Marie-Hanna : Sur ce point d’ailleurs, 31 nouvelles entreprises exposeront, ce qui permet de renouveler les propositions de solutions de cette édition. Au total plus de 130 entreprises seront présentes (voir les entreprises), contre 120 en 2016. Nous proposons des pavillons italien et turc. D’autres nationalités sont aussi représentées avec notamment des Allemands et des Suisses. Quant aux inscriptions des visiteurs, elles avancent bien. Nous attendons près de 1.200 visiteurs par jour dont 17% d’internationaux sur la totalité. 

 

Avez-vous effectué d’autres modifications significatives concernant le déroulement de l’événement ?

Marie-Hanna : Les déjeuners seront servis entre 11h30 et 15h durant les deux jours, pour laisser davantage de temps à la visite de l’exposition. Par ailleurs, le mercredi 8 novembre, les stands accueilleront les visiteurs jusqu’à 20h30, horaire marquant le début de la soirée de gala. Nous conseillons aux exposants de prévoir des amuse-bouches, l’ensemble des participants étant conviés à un apéritif After Work, animé par un concert acoustique des Garçons Trottoirs. 

Rappelons que la soirée de gala aura lieu sur place et les musiciens remonteront sur scène. Les étudiants pourront revenir, gratuitement, à partir de 23h pour enflammer le dancefloor!

 

Comment inciter les personnes à venir aux JTIC ?

Marie-Hanna: Cette année constitue un tournant pour l’AEMIC, d’autant que nous avons aussi une nouvelle équipe. Le travail avec le conseil a été bénéfique pour la nouvelle organisation de l’événement. Nous mettons un point d’honneur à ce que la convivialité reste présente tout au long du salon, qui constitue un incontournable pour les acteurs filières céréalières. Ces journées sont pensées et organisées spécialement pour eux ! Nous les attendons avec impatience !

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire