LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES FILIÈRES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Important chassé-croisé dans la liste des blés durs recommandés par les transformateurs

Mis à jour le 29/01/2016
28/01/2016
M. R.
826 vues

Avec  trois entrées et quatre sorties, onze blés durs figurent dans la liste des variétés recommandées par les semouliers et pastiers (VRSP) diffusée le 28 janvier 2016. Suite aux résultats menés par les industriels sur les essais 2015, Casteldoux, Relief et Pastadou, toutes adaptées à une culture dans le Nord et le Sud, ont cette année été sélectionnées. La faible surface de multiplication de Pastadou est toutefois soulignée. Ce blé dur recueille pourtant de bons résultats sur l’ensemble des évaluations technologiques.

73.5% des surfaces de blé dur

Faute de surfaces significatives, Gibus (Sud), Joyau (Sud-Ouest), Luminur et Sy Banco (Nord et Sud) ne figurent plus dans la sélection VRSP, basée sur les travaux de la commission Qualité des Industriels. L’évaluation, qui porte sur des variétés inscrites au catalogue français, voire européen, se concentre en effet sur “les variétés ayant un avenir commercial”, rappelle un communiqué. Ainsi les 11 variétés retenues représenteraient 73,4% des surfaces de multiplication, selon les données du Gnis. 

Un levier du plan national Blé dur

Initiée en 2012 pour retranscrire les besoins des industries de transformation, auprès des sélectionneurs et des producteurs, via les OS, l’édition annuelle de la VRSP a désormais “vocation à s’inscrire dans le cadre du plan national Blé Dur”, destiné à stabiliser et relancer cette culture en France, souligne le document diffusé par le CFSI (Comité français des semoules et pâtes) et le Sifpaf (Syndicat des industriels fabricants de pâtes alimentaires de France).

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire