LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES FILIÈRES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Concilier travail et plaisir, un rêve devenu réalité

Mis à jour le 02/09/2014
01/09/2014
DR
853 vues

« J’avais la hantise du métro-boulot-dodo ». Arrivé à Paris, pour entrer à l’ENSMIC en 1992, Olivier Rousseaux s’est impliqué aussitôt dans la vie de l’école : délégué de classe, président du bureau des Elèves, membre du Conseil d’administration, promotion de l’Ensmic dans différentes villes de France lors des salons Etudiants...

« Pour le paysan que je suis, j’ai découvert pas mal de choses, des gens d’horizons différents, rien n’est plus important à mes yeux que le contact humain... J’ai eu la chance de côtoyer les professionnels lors des stages, des formations, et bien sûr lors des JTIC ».

“Rien n’est plus important à mes yeux que le contact humain”

Après plusieurs stages en Allemagne, Angleterre et Australie, l’envie de bouger et de concilier travail et plaisir ont conduit Olivier à choisir l’expatriation : « Une première mission chez STOLZ pour participer à la mise en route de moulins en Chine... suivie d’une autre en Egypte ; après la Grande muraille, les Pyramides.... le rêve ! »

Depuis 1999, il est basé en Asie du Sud-Est : « l’activité est en pleine effervescence, certaines usines sont de technologie plus avancées qu’en Europe, et de tailles impressionnantes. Je n’habite pas très loin d’un moulin de plus de 10 000 tonnes jour sur un même site (Bogasari à Jakarta) ! ».

Olivier se considère chez lui en Asie, même s’il reconnaît avoir de temps en temps la nostalgie du pays : « sans amour pour son pays, ses origines et sa famille, il serait difficile de vendre des équipements made in France, de représenter la France et de se donner au maximum ».

Bien qu’aux antipodes, il suit régulièrement les actualités françaises et reste connecté : « j’ai plaisir à lire les emails que je reçois de l’Association, à feuilleter l’Annuaire de l’AEMIC pour raviver certains souvenirs du 16, rue Nicolas Fortin et renouer avec des anciens ».

tags: No Tags,

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire