LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES FILIÈRES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Beuzelin se dote d’un terminal portuaire pour des marchés spécifiques

05/07/2016
Marianne Roumégoux
1118 vues

L’entreprise familiale de négoce Beuzelin, basée dans l’Eure-et-Loir, a inauguré le 23 juin son propre terminal d’exportation sur le port de Rouen. Un outil spécialisé sur les graines fragiles et les trafics de produits à la carte. Equipé de matériel de nettoyage, de 3 lignes de triage et même d’un séchoir, il est à même de réaliser les mises aux normes des lots pour l’exportation, mais aussi de les retravailler et segmenter les grains pour des utilisations spécifiques.  Le nombre élevé de cellules facilite le travail d’alotement. Cette nouvelle porte de sortie « vient donc en complément des services des autres terminaux rouennais », indique Florent Beuzelin, PDG du groupe qui continuera de confier à Senalia ses volumes céréaliers se destinant à « des flux plus banalisés ».

Un outil multimodal capable de nettoyer et retravailler les lots 

Le site, multimodal,  se dédie notamment à l’exportation de blés meuniers à destination de l’Afrique de l’Ouest et Centrale, ainsi que de légumes secs, via la filiale BZ pulses de Beuzelin. Le trafic total estimé est de 500.000t/an. Selon les opportunités, 150 à 200.000t de flux d’importations pourraient s’y ajouter.

Baptisé La Maison bleue, le terminal, d’une capacité de 50.000t, se veut « au service de nos propres silos (plus de 500.000t par an NDLR) et des autres collecteurs », souligne le négociant. De conception moderne, toutes les poussières de céréales sont récupérées par aspiration et valorisées comme biocombustible. Le silo, permettant de charger en vrac et containers, représente un montant d’investissement supérieur à 25M€. Il aura fallu trois ans pour voir le projet finalisé et 18 mois pour sa construction. La mise en route est prévue pour mi-juillet.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire