LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Un point sur la récolte 2018

27/08/2018
M.R.
2154 vues

La récolte française de blé tendre se situerait en 2018 à 34,17Mt selon les estimations du cabinet de conseil, Agritel réaffirmées le 22 août. A 36,6Mt en 2017, la moisson accuserait alors un repli de 6,5%, tombant à son 3e plus faible niveau de la décennie. ARVALIS-Institut du végétal tablait quant à lui, fin juillet, sur des tonnages « autour de 35Mt ». En plus d’un recul des semis, les rendements ont en effet été affectés par un excès de précipitations au printemps. Le Sud est particulièrement touché.

Une qualité globalement bonne

La qualité est en revanche au rendez-vous comme le confirment les résultats partiels de l’enquête réalisée par ARVALIS et FranceAgriMer (FAM) diffusés le 27 août (issus de l’analyse de 92% des échantillons attendus). Notons que les tests sont réalisés sur des blés prélevés à l’entrée des silos de collecte. Ainsi, les teneurs en protéines sont élevées, se révélant supérieures à 11,5 % pour 85 % des volumes. 48% des blés dépassent même les 12% de protéines.

« 48% des blés à plus de 12% de protéines »

Concernant les PS, la grande majorité des blés collectés dépasserait le seuil de 76 kg/hl exigé dans les contrats et cahiers des charges. 76 % sont supérieurs à 77 kg/hl. « Le temps a rebasculer vers des bonnes conditions climatiques à la récolte, ce qui a préservé les PS et temps de chute d’Haberg (TCH)», expliquait Christine Bar L’Helgouac’h, chef du service Qualités et Valorisations chez ARVALIS, lors d’un point presse le 26 juillet. Ainsi, les TCH « sont très bons », 97 % des blés affichant des résultats supérieurs à 240 secondes (testés à 92%). Seul 1% affiche un niveau inférieur ou égal à 220s. En légère baisse, la moyenne sur ce critère reste supérieure à 300s, observait pour sa part le Technical Center de Millbäker sur la base des 300 échantillons soumis par les meuniers qu’il avait analysés au 10 août.

Les résultats à l’alvéographe font état d’un P/L en repli d’une année sur l’autre, synonyme de pâtes plus souples, et d’un W en baisse, selon les résultats diffusés par Eurogrem le 9 août (271 échantillons). Celui-ci soulignait toutefois la forte hétérogénéité sur ce critère. ARVALIS et FranceAgriMer précisent pour leur part, en cette fin août, que 74% des blés testés présentent une force boulangère supérieure à 170 et 37% au-delà de 200 (64% des blés collectés analysés avant le travail d’allotement).

Côté fournil, l’hydratation serait disparate. Le lissage au pétrin s’avère « beaucoup plus rapide » et les pâtes « plus extensibles, avec peu de présence de collant », selon les termes de MillBäker. Eurogerm relève un léger relâchement au façonnage. « Très satisfaisant », le volume moyen des pains est « en forte augmentation », à 1770 cm3 contre 1660 en 2017. Du côté de chez Eurogerm, le volume ressort à 1821 cm3. A noter en revanche que la grigne serait insuffisamment jetée.

 


Hausse des cours du blé

Les cours du blé tendre ont bondi au fil des publications des statistiques de récolte internationales. Avec un gain de 44 €/t, le rendu Rouen a ainsi progressé de 26% en quatre mois, souligne Agritel. Le cours se situe à 202 /t le 30/08. Recul de surfaces emblavées dans plusieurs régions exportatrices de la planète, combiné à des épisodes de sécheresse, expliquent cette tendance.

A lire aussi: De quoi fournir les clients traditionnels à l’export...

Commentaires:

Ajouter un commentaire

3 commentaires

Par Anonymous - August 24, 2018 13:39
Une belle année :)
Score: 1
Par nelly - August 24, 2018 17:34
Quel enthousiasme !
Score: 0
Par Anonymous - August 24, 2018 13:39
Une belle année :)
Score: 1