LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Récolte 2008 de blé tendre : retour sur les rendements et la qualité

01/12/2008
Caterine DESCHAMPS
258 vues
Après une année 2007 peu favorable aux céréales, le niveau de la production française de blé tendre atteint 37 millions de tonnes en 2008. Ce niveau proche des records de 1998 et 2004 a été possible grâce à l’augmentation significative des surfaces (+ 5 % par rapport à 2007) mais également à des conditions climatiques plus favorables au rendement dans la plupart des régions (74 q/ha contre 66 q/ha en 2007), en particulier dans le nord et l’ouest de la France. Par contre, les régions de l’est (Champagne, Bourgogne, Rhône-Alpes) ont connu des résultats plutôt décevants. La récolte a également été plus facile qu’en 2007, ce qui a permis d’améliorer les caractéristiques physiques des blés français (teneur en eau, poids spécifique). Les indices de chute de Hagberg ne posent pas de problème cette année avec 97 % de la production supérieure à 220 s. Les teneurs en protéines sont globalement en retrait par rapport à ces dernières années. Cette diminution s’explique par l’augmentation des rendements mais également par une cinétique d’absorption de l’azote peu favorable à la teneur en protéines. Les forces boulangères des blés sont logiquement plus faibles, mais restent satisfaisantes. En effet, les caractéristiques des pâtes pour la panification française sont bonnes. Les notes de panification sont plus homogènes et d’un niveau satisfaisant. On observe en particulier des pâtes plus souples et moins tenaces. Ceci est confirmé par des teneurs en gluténines de haut poids moléculaire en diminution.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 160, page(s) 18-22, référence 160/18.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire