LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Méthode rapide et automatisée de mesure de l’activité amylasique des blés moulus pour les industries meunière et boulangère

01/03/2015
Vincent McKIE, Claudio CORNAGGIA, Barry McCLEARY
252 vues
La germination du blé avant la récolte est associée aux dommages causés par cette germination prématurée des grains. Pour les industries meunières et boulangères, la mesure de l’activité a-amylasique du blé est essentielle pour séparer le blé germé qui n’est pas approprié pour la fabrication du pain. Pour cette mesure, la méthode de l’indice de chute (Hagberg) est la plus couramment utilisée, elle est pratique et basée sur une mesure indirecte de l'activité a-amylasique. Mais elle est aussi influencée par les propriétés rhéologiques de l'amidon dans la farine. Megazyme a mis au point une méthode simple, rapide et automatisée pour mesurer l’activité a-amylasique en fournissant un test sensible et précis, permettant la discrimination entre le blé germé et le blé non germé et donc un classement approprié au silo. Cette méthode emploie les substrats a-amylase SD (4,6-O-éthylidène-a-4-nitrophényl-maltoheptaoside en présence d’a-glucosidase en excès). Le test est automatisable sur un auto-analyseur type ChemWell®T. Les résultats sont discriminants, le temps d’analyse et les substrats peu onéreux.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 191, page(s) 14-15, référence 191/14.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire