LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

L'échantillonnage : le maillon faible du contrôle de la qualité sanitaire des productions agricoles

01/10/2005
Michel BLANC
293 vues
Pour garantir un niveau élevé de protection du consommateur, l’Union Européenne (UE) a publié ces dernières années plusieurs règlements fixant des limites très basses en un certain nombre de contaminants alimentaires (pesticides, mycotoxines, métaux lourds) pour un grand nombre de productions agricoles (céréales, oléagineux, fruits secs, café, épices, etc.). Ces nouvelles dispositions réglementaires en matière de qualité sanitaire des productions agricoles imposent pour les opérateurs économiques et les autorités officielles des différents États membres de l’UE la mise en place de plans d’échantillonnage et d’analyse rigoureux visant à vérifier, avant la mise sur le marché, la conformité d’un lot de produits par rapport aux limites réglementaires. Si l’analyse proprement dite en laboratoire est aujourd’hui bien encadrée à travers la mise en œuvre de méthodes de dosage performantes validées et par la mise en place de démarches d’assurance qualité dans les laboratoires (accréditation), on ne peut en dire autant de l’opération d’échantillonnage qui apparaît sur bien des points comme le maillon faible du contrôle de la qualité sanitaire des productions agricoles. L’opération d’échantillonnage est bien souvent la principale source d’erreur dans l’évaluation de la qualité sanitaire d’un lot de productions agricoles dont les conséquences sont à la fois commerciales (déclassement du produit) et sanitaires (mise sur le marché d’un produit présentant un risque pour la santé). Il apparaît urgent que l’ensemble des opérateurs prennent aujourd’hui conscience de l’importance et de la difficulté de l’opération d’échantillonnage qui demande à disposer de moyens matériels et humains importants et qui devra à l’avenir nécessairement passer par la rédaction de normes et directives spécifiques et la mise en place d’une démarche d’assurance qualité dans les structures ayant en charge la conduite de cette délicate et importante opération.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 144, page(s) 13-21, référence 144/13.

Téléchargement Version PDF : IdC144.13.pdf

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire