LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Implication de différentes classes de gliadines du blé dur dans la maladie cœliaque. Mise en évidence par analyses RP-HPLC et ELISA dans une collection de blés durs

01/05/2014
Xavier LACAZE, Marie-Françoise SAMSON, Joël ABÉCASSIS, Jean-Claude DUSAUTOIR
312 vues
L'INRA est de´positaire d'une grande collection de ble´s durs incluant des populations de pays et de multiples varie´te´s collecte´es entre 1962 et 1990 dans diffe´rentes aires ge´ographiques. Une partie de cette collection (473 accessions) a e´te´ analyse´e par ELISA en utilisant un test commercial base´ sur la recherche de l'e´pitope 33-mer pour tester la toxicite´ de ces varie´te´s vis-a`- vis de la maladie cœliaque et identifier des varie´te´s pre´sentant une faible nocivite´ et utilisables en se´lection varie´tale. Paralle`lement, de manie`re a` identifier quelles classes de prote´ines e´taient responsables de la toxicite´ mesure´e par ELISA, la composition en gliadines des diffe´rentes varie´te´s a e´te´ de´termine´e par RP-HPLC. En croisant les donne´es ELISA et les profils RP-HPLC, les re´sultats montrent que, me^me chez le ble´ dur, les diffe´rentes classes de gliadines et particulie`rement les alpha/be^ta et les gamma, sont lie´es a` l'intole´rance au gluten. Malgre´ cela, des varie´te´s ayant une tre`s faible teneur en peptide 33-mer permettent d'envisager de de´velopper un programme de se´lection base´ sur la diversite´ ge´ne´tique avec l'ambition d'obtenir des cultivars de ble´ avec le moins de prote´ines a` caracte`re ne´faste pour l'homme.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 187, page(s) 15-17, référence 187/15.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire