LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Gérer le risque déoxynivalénol sur le blé tendre du champ au silo avec Myco-Lis®

01/12/2009
Emmanuelle GOURDAIN, François PIRAUX, Bruno BARRIER-GUILLOT
283 vues
Depuis la récolte 2006, chaque maillon des filières céréalières est tenu de respecter les limites réglementaires fixées par la Commission Européenne en matière de teneur en mycotoxines pour les céréales et produits céréaliers destinés à l’alimentation humaine. En France, la mycotoxine dominante sur blés est le déoxynivalénol (DON) et de nombreuses études d’occurrence ont montré que certaines années, les niveaux de contamination des blés pouvaient dépasser la limite réglementaire de 1250 µg/kg. La contamination en DON des blés se produisant en cours de culture, il est primordial d’orienter les actions de prévention auprès des agriculteurs et de déployer des outils d’aide à la décision auprès des collecteurs afin d’assurer une bonne qualité sanitaire à l’ensemble de la filière, du grain brut au produit fini. Ainsi, ARVALIS- Institut du végétal a développé et mis à disposition des opérateurs en amont des filières différents outils allant de la grille de diagnostic agronomique au modèle agro-climatique de prévision des teneurs en DON, intégrés à un outil de gestion du risque global, Myco-LIS®. Cet outil, commercialisé auprès des collecteurs, est un gage de mise en place d’une démarche globale de sensibilisation et d’amélioration de la qualité sanitaire. Il représente ainsi une garantie auprès des entreprises de première et seconde transformation de prise en compte de cette problématique.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 165, page(s) 14-15, référence 165/14.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire