LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Commande en ligne: la fin du commerce de proximité?

25/06/2018
Marianne Roumégoux
571 vues

Q ? : La commande en ligne ne signe-t-elle pas la fin de la proximité avec le consommateur ?

 Jean-Luc Legrandpatron de la boulangerie La flûte de Chopin à Oudan (78)

L’artisan a remporté l’un des premiers Trophées des boulangers connectés, organisés par Rapidle pour ses clients. Il a été couronné pour l’essor de ses ventes, permis par le système de click-and-collect et par sa présence sur les réseaux sociaux.

R : “Au contraire, moi qui suis en production et en boutique, au lieu de me concentrer sur la prise de commande, puis de lancer le micro-onde pour réchauffer la quiche, l’emballer, encaisser sans me tromper et servir mon client, je suis disponible pour l’accueillir, lui remettre ses produits et prendre le temps d’échanger avec lui. De plus, ces outils nous permettent d’anticiper le travail, ce qui facilite la répartition des tâches et nous fait gagner en productivité.

« Avec les outils numériques, je suis plus disponible pour accueillir mes clients »

Par ailleurs, les gens ont pour habitude de commander la veille. Parfois j’ouvrais le dimanche juste pour prendre des commandes du début de semaine, avec des risques de perte d’information. Désormais, je suis chez moi et je les vois arriver avec ma montre connectée.
J’essaie même d’éduquer mes clients en les incitant, à aller sur notre site, pour me rendre service en me permettant 
de voir plus ma famille et de les retrouver plus reposé. Et ils le font ! Pour les remercier, je prends le temps de les accueillir avec un chocolat chaud et de la brioche. Impensable sans le système de précommande !”

(A retrouver dans IDC#206)

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire