LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Analyse des marchés mondiaux du blé en 2011

01/05/2012
FAO
329 vues
Une récolte record en 2011 devrait entraîner une augmentation de l’offre mondiale de blé nettement supérieure à la demande prévue en 2011/12, ainsi qu’une reconstitution du niveau des stocks. Les perspectives les plus récentes élaborées par la FAO font état d’une récolte beaucoup plus importante que celle qui avait été prévue au début de la campagne. En effet, la production mondiale de blé devrait augmenter de 6 % par rapport à l’an dernier. Bien que, à mesure que la campagne avançait, les perspectives de récoltes se soient détériorées dans certains grands pays producteurs, tels que les États-Unis et certains pays de l’UE, la reprise de la production dans les pays de la CEI par rapport aux niveaux de la récolte de 2010, réduite en raison de la sécheresse, s’est révélée plus importante que prévue, faisant plus que compenser la baisse des prévisions ailleurs dans le monde. Les perspectives concernant la situation des semis du blé d’hiver dans l’hémisphère nord, à récolter en 2012, sont dans l’ensemble favorables à l’exception des États-Unis, où une sécheresse prolongée dans le sud a entravé le travail des champs, et en Ukraine, où les conditions météorologiques ont aussi été trop sèches. Les dernières prévisions indiquent une augmentation de 2,2 % de l’utilisation mondiale de blé en 2011/12, en raison de prix plus compétitifs qui stimulent l’utilisation fourragère, en particulier en Chine, dans l’UE et aux États-Unis. En dépit de l’accroissement de l’utilisation, les stocks mondiaux de blé devraient également enregistrer une forte progression, une hausse de 8 millions de tonnes par rapport à leurs niveaux d’ouverture, entraînant une augmentation du rapport stocks mondiaux-utilisation de 26,7 % en 2010/11 à 28,2 % en 2011/12. Le commerce mondial de blé devrait progresser de 4,4 % en 2011/12. La campagne de commercialisation 2011/12 devrait être caractérisée par une nette reprise des disponibilités à l’exportation dans les pays de la CEI. Dans la Fédération de Russie, la reprise cette année de la production intérieure et la suppression des restrictions à l’exportation pourraient faire grimper les exportations à 18,5 millions de tonnes, proche des niveaux record de 2008/09. Les perspectives d’amélioration de l’offre ont encouragé de nombreux pays exportateurs à assouplir ou à lever les restrictions à l’exportation, un changement qui a provoqué une pression à la baisse sur les prix internationaux, malgré des perspectives faisant état d’une hausse des importations mondiales et d’une croissance plus rapide de l’utilisation de blé. Le prix moyen du blé sur le marché international s’est établi autour de 302 dollars E.U la tonne en octobre 2011, un niveau nettement inférieur au niveau d’avril 2011 de 364 dollars E.U. la tonne, et au pic enregistré en mars 2008, de 482 dollars E.U. la tonne.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 177, page(s) 18-25, référence 177/18.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire