LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS
DES INDUSTRIES CÉRÉALIÈRES

MOULIN À PAROLES

Ablation par laser impulsionnel : une nouvelle approche pour révéler les propriétés des couches périphériques du grain de blé

01/12/2009
Milena MARTELLI, Cécile BARRON, Philippe DELAPORTE, François BRYGO, Gaëlle VIENNOIS, Xavier ROUAU, Abdelkrim SADOUDI
255 vues
Les procédés de première transformation des céréales conduisent à l'obtention majoritaire de produits alimentaires intermédiaires de type farine. Les enveloppes du grain de blé, éliminées dans les sons, présentent toutefois un potentiel nutritionnel important dû à leur richesse en minéraux, micronutriments et fibres. La valorisation de l'ensemble des tissus du grain dépend pour partie de leurs propriétés mécaniques, qui sont déduites de tests de traction réalisés sur des tissus isolés. Toutefois l'isolement des tissus périphériques impose une préparation d'échantillon importante incluant un trempage dans l'eau qui éloigne ces systèmes de leur forme native, dans le grain. Ce travail a exploré les interactions lumière/matière afin d'évaluer les phénomènes de cohésion au sein des tissus périphériques du grain de blé. L’utilisation d’un laser impulsionnel (ArF, 193 nm, 15 ns, fréquence utilisée : 1 Hz) entraîne l'ablation progressive des tissus périphériques du grain. Les processus utilisés sont d’origine photo-chimique. L'observation microscopique couplée à l'analyse d'images a permis de définir le rendement d’ablation des tissus périphériques. Le taux d'ablation (µm/tir) permet d'évaluer de manière indirecte la cohésion des couches périphériques du grain de blé dans leur état natif. Il est ainsi possible de manière rapide d’accéder aux propriétés de tissus sans qu’il soit nécessaire de les isoler manuellement. De plus, l'analyse par spectroscopie d'émission atomique du plasma généré lors de l'ablation (technique LIBS) couplée à des méthodes chimiométriques a permis de suivre en temps réel l’ablation, en mettant à profit les différences de composition de chaque tissu. Il est ainsi possible d'identifier chaque tissu au cours du processus d’ablation. Cette méthode ouvre la voie à la caractérisation rapide des tissus périphériques du grain de blé.

Article complet à lire dans la revue Industrie des Céréales numéro 165, page(s) 09-12, référence 165/09.

Commentaires:

Soyez le premier à commenter

0 commentaire